Mon corps ? J’ai honte.

Prendre soin de son corps

Je vois mon nez dans le reflet.

Etre passagère motarde par grand vent me réduit à me ratatiner sur moi-même pour éviter la prise d’air qui pourrait déstabiliser l’engin et nos vies par la même occase. Du coup je ne vois du voyage que l’arrière du casque blanc de mon chauffeur. Et le soleil qui tape sur mon visage me renvoie clairement l’image de mon nez en gros plan projetée sur ma visière transparente.

Un grrros nez, plein de trous, une peau truffée de points noirs et de rides luisantes. Je regarde ce constat en louchant pendant quelques kilomètres. Certes j’ai 43 ans bientôt. C’est de mon âge. Mais je vois surtout mon manque de respect. J’ai un corps. Qu’il me plaise ou pas, c’est mon véhicule. Je loue cette belle invention et je loue surtout je crois, le fait que malgré mon dédain pour lui, il soit encore opérationnel, bien que diminué, pour me servir au quotidien. J’ai la chance d’être encore en santé, malgré tout ce que je lui fais subir.

Bref, j’ai honte. Honte de ne pas choisir le meilleur pour lui, sous prétexte qu’il tient bien le coup comme ça, en mangeant du gras, du chocolat, des conservateurs, des colorants, des pesticides, des merdes. Je me prends à rêver d’assiettes de légumes vapeur, de fruits craquants parsemés de menthe fraîche ciselée, de smoothies mousseux, d’eau limpide lavant mon gosier et tout mon être interne. C’est décidé, à partir de cet instant je mange sainement et j’aurai une belle peau. Je me sentirai surtout cohérente.

Je repense à cette résolution quelques heures plus tard, assise à la table d’un restau, ballonnée par un trop copieux banana split. Pffff et merrrde. Trop tard. J’ai encore trop mangé. Pfff j’y arriverai jamais. Pourquoi la malbouffe est si délicieuse et les légumes si peu attirants ?

Je me couche sur le dos après ma journée épuisante, le ventre flottant tel une jelly anglo-saxonne, flasque et mouvante. Je traîne un peu de surpoids qui ne m’est d’aucune aide. Si j’étais musclée je pourrais mettre ce corps au service de mon énergie mentale, de mes projets dynamiques, être congruente en étant à l’extérieur ce que je suis à l’intérieur. Comme un outil qu’on tient propre et aiguisé pour une utilisation au top de ce pour quoi il est fait.

Je tombe par hasard sur un article expliquant un possible « nettoyage du foie et des intestins » de façon naturelle. Voilà, c’est de ça dont j’ai besoin : me nettoyer de l’intérieur. Je ne saisis par encore alors la symbolique.

Je sens que le sujet du « prendre soin de son corps » que je repoussais toujours dans mon développement personnel, après avoir été mis au rebut à chaque séance de coaching comme non prioritaire, vient enfin en première place. Car en arrêtant de ne m’occuper que du mental, je saurai enfin reconnaître la beauté de l’Etre Humain que je suis dans sa totalité, et je dois bien ça à l’Univers pour me faire cadeau d’un outil si perfectionné.

Sur ce, deux jours plus tard, je suis en grosse baisse d’énergie et de moral. Je regarde une vidéo sur le pouvoir de la pensée, je me dis que moi en ce moment je suis incapable de croire en mes rêves comme étant possibles. Je réalise qu’en cette seule pensée, j’ai regroupé toutes mes fausses croyances ancrées bien en profondeur.

Les nausées me prennent, suivies rapidement d’une anxiété terrible et de la vidange totale de mes entrailles en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. J’ai la gastro. C’est pas beau à voir. Les paroles de la vidéo me reviennent : « que veut me dire mon corps lorsqu’il est malade ? » …Évacuer, ne rendre que de l’eau, en quantité, me laver totalement à l’intérieur, me purger de mes croyances qui m’empoisonnent. 

Je n’ai plus envie de laisser faire. Je veux respecter les Hommes, je veux respecter la Nature, je veux respecter l’Autre, je veux respecter aussi qui je suis, mon Etre intérieur. Pourquoi alors, pourquoi n’ai-je pas encore décidé de respecter mon propre Etre extérieur ?

Je me demande quels vont être mes choix de vie prochainement, vais-je prendre mes responsabilités ?

Et toi, qu’as-tu décidé ?

EM

 

Partage ton commentaire ici !